Actualités

> Fédération

6 juin 2016
Oseades : Urbanisme et Commerce
Le 30 mai 2016, à Seynod, une trentaine personnes ont assisté à l’événement Fédé74 dans le cadre des Oséades 2016. Cette année, la Fédé74 avait souhaité abordé l’épineux sujet de l’urbanisme et du commerce.
L’animation de l’événement était confiée à Thomas Brée, Directeur Général Adjoint de notre partenaire le magazine l’Eco des Pays de Savoie.
Pour traiter la question, la Fédé74 s’était adjoint les services de trois experts qui chacun leur tour ont apporté un éclairage sur les multiples facettes de la problématique.
Le premier de ces experts à intervenir fut Monsieur Arnaud Dutheil Directeur du CAUE74 (Conseil Architecture Urbanisme et de l’Environnement). Monsieur Dutheil a brossé un panorama des particularités de notre territoire haut-savoyard. Des particularités liées à l’environnement montagneux et forestier qui forcent l’activité humaine à se concentrer sur un territoire contraint. Urbanisme, agriculture, industrie et commerce doivent cohabiter. Les récentes lois imposent une (re)concentration des activités. Cela ne se fait pas sans créer quelques tensions. Ceci est d’autant plus vrai que la Haute-Savoie est un territoire caractérisé par sa multipolarité (plusieurs grands bassins de vie et d’activité) et donc de ce fait par une hyper mobilité. La voiture reste le mode de transport privilégié (taux d’équipement des ménages haut-savoyards est supérieur ½ voiture à la moyenne nationale). Le tout-automobile n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes : accessibilité (congestion en entrée et sortie de ville), parking (« gaspillage foncier » mais en même temps offre insuffisante dans certains endroits).
A toutes ces questions viennent s’ajouter de nouvelles problématiques en matière écologiques (gestion des eaux de pluie, d’intégration au paysage) et économique avec la multiplication des « retail park ». Toutes ces contraintes s’additionnant et pèsent sur le commerce de proximité (et les marchés !).
Monsieur Régis Herbin, Directeur du CRIDEV (Centre de Recherche pour l’Intégration des Différences dans les Espaces de Vie), a ensuite abordé les questions d’accessibilité au sens large.
Tout d’abord, M Herbin a effectué quelques précisions. Plutôt que de handicaps, il faut parler de différences, l’homme standard n’existe pas.
La mobilité est la première différence qui vient à l’esprit. Mais il en existe bien d’autres. La taille en est une, l’âge une autre.
D’ailleurs le vieillissement de la population va accroître ces différences. Autrement dit, le nombre de personnes en situation de handicap, par rapport au monde dans lequel elles vivent (handicap devant être entendu dans son interprétation large, c’est-à-dire un état d’inégalité face à une situation donnée) va aller en augmentant. Le taux de personnes atteintes d’une déficience (motrice, sensorielle, visuelle ou mentale) est déjà de 35% de la population. Il est donc primordial de prendre en compte cette diversité.
L’usager « différent » est un révélateur de l’inconvenance des espaces de vie. C’est un amplificateur des difficultés et besoins de chacun d’entre nous.
L’objectif pour les architectes, les urbanistes et les commerçants, c’est de changer leurs regards sur les différences. Il convient de se centrer sur la qualité et non de lutter contre le handicap.
C’est grâce à ce changement de paradigme qu’un espace de vie va pouvoir s’inscrire dans une démarche de Haute Qualité.
Des démarches HQU (haute qualité d’usage) et HQS (haute qualité de service) permettent de mettre l’homme au cœur du projet et de prévoir l’accompagnement pour compenser humainement les besoins non-satisfaits par le projet.
Bien évidemment, elles viennent en complément de la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale), qui à pour objet de mettre le projet au cœur de la nature et de protéger les ressources naturelles.
Trois regards complémentaires qui mettent en valeur les relations humaines et interactions sociales et qui doivent trouver leur équilibre dans une économie globale et solidaire.
L’objectif final est une qualité d’usage de tout pour tous. Qualité qui ne manquera pas d’avoir des retombées positives pour les commerçants.
Enfin, Monsieur David Cordeiro, CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, nous a présenté un exemple de coopération réussite : Roanne. La Fédé74 a tenu à ce témoignage car elle estime que Roanne est la quintessence de ce qui devrait se pratiquer dans l’ensemble du pays : la collaboration entre les commerçants, les élus et les chambres consulaires.
En 1996, sont nées les Vitrines de Roanne. Elles sont le fruit d’une stratégie commune à l’échelle de la ville. Les objectifs sont multiples, mais le but principal est de placer l’union commerciale au centre de la dynamique en lui faisant bénéficier de l’écoute et des moyens nécessaires à l’essor commercial du territoire.
L’expérience roannaise a prouvé que la clef de la réussite reposait en sept points indispensables et complémentaires.
– Un partenariat local solide
Tous les trois ans, la ville, la CCI et l’Union Commerciale signent une convention. Chaque signature fait l’objet d’une communication à l’échelle du territoire. Des objectifs sont déterminés en fonction de la situation au jour de la signature (exemple 2016 : anticiper la vacance commerciale & transposer les orientations du SCOT dans le PLU).
La convention implique la réunion hebdomadaire d’un comité de pilotage réunissant les représentants de tous les signataires. La fréquence permet une meilleure compréhension, une meilleure communication et une meilleure entente.
– La cohésion des UC de quartiers sur l’ensemble de la ville
Les Vitrines de Roanne regroupent en leur sein l’ensemble des UC du territoire. Celles-ci restent maitresses de certaines actions locales à condition de respecter une cohérence d’action et d’image à l’échelle de la ville entière. Pour y parvenir les Vitrines de Roanne apportent leur soutien technique et financier pour professionnaliser les UC.
– Le professionnalisme de la communication
La cohérence d’action et d’image à l’échelle de la ville entière est inscrite dans la convention de même que l’obligation de passer par une agence de communication.
– La stratégie de marque
Afin de faciliter la reconnaissance et la compréhension du client, il n’existe qu’une seule marque pour l’espace marchand (autrement dit, tous les commerces de la ville sont regroupés sous la bannière des Vitrines de Roanne).
– La performance des outils marketing
Afin de générer du flux sur l’espace marchand et par voie de conséquence de développer le chiffre d’affaires des adhérents, plusieurs outils sont mis en place : Chèques cadeaux, carte de fidélité, site marchand. Mais également des services associés : informations, livraisons…
– La dynamique d’innovation et de projets
À chaque année doit correspondre une innovation et un service qui va venir se surajouter à ceux déjà existants.
2007 : Congrès national / Embauche manager / Partenariat avec la FNCV pour déploiement Cad’Oh!®
2008 : Newsletter qui remplace la lettre d’info / Diagnostic d’accessibilité / Projet Cido (cartographie espace marchand)
2009 : Création équipe management de Ville / Nouvelle carte de fidélité City fly®
2010 : Nouveau site Internet / Boutique services « point city »® / Relance braderie
2011 : Développement service de billetterie / Stand salons / City guide
2012 : Projet ventes privées / Facebook
2013 : Développement d’une offre de livraison / Service e-mailing + sms
2014 : objectif e-commerce / Démarche qualité
2015 : www.achetezenroannais.fr
2016 : Carte de territoire / Partenariat CNS
– L’esprit d’ouverture et d’échange
Les Vitrines de Roanne misent sur l’échange et le partage. Pour ce faire elles s’associent à de nombreux réseaux existants : FNCV, Vitrines d’Europe, Centre Ville en Mouvement, PROCOS, Assises Nationales de l’environnement sonore.
Enfin, les Vitrines de Roanne ont déjà rencontré une quarantaine d’UC et de Fédé afin de leur proposer des formations et leur prodiguer des conseils.
Suite à ces brillantes interventions, s’en est suivi un échange instructif entre la salle et les experts. Une fois les questions épuisées, la soirée s’est conclue autour d’un verre de l’amitié au cours duquel les participants n’ont pas manqué de souligner la qualité des intervenants et de remercier la Fédé74 d’avoir organisé cette soirée dans le cadre des Oseades 2016.
Rendez-vous en 2017 pour la prochaine édition des Oseades !
SIGNATURE OSEADES_500x138