Actualités

> Fédération

17 janvier 2017
2017, une année particulière
Cela ne vous aura pas échappé, 2017 est une année électorale. Loin de nous l’envie de faire de la politique mais il est des échéances à coté desquelles on ne peut pas passer.
En effet, plus que jamais, il est primordial que les commerçants soient unis. Nous nous devons de faire bloc afin de porter à la connaissance des candidats à l’élection présidentielle comme aux législatives les menaces qui pèsent sur le commerce et les solutions que nous préconisons pour défendre le commerce, revitaliser les centre villes et endiguer le déclin du commerce indépendant.
Les grands groupes ont des moyens et des entrées que nous, petits commerçants, n’avons pas. D’ailleurs au quotidien, le commerce indépendant en subit les conséquences. Il convient donc de profiter de cette fenêtre de tir qu’est l’établissement des programmes et la recherche de soutien. Les commerçants doivent obtenir des garanties de la part des candidats.
La Fédé74 se fait fort d’être votre porte-parole. D’ailleurs, nous avons déjà commencé à rencontrer un certain nombre des futurs candidats du département. Nous continuerons jusqu’au soir du 18 juin (date du second tour des élections législatives). Mais pour cela, nous avons besoin de vous.
Au-delà de la simple cotisation, nous attendons de vous une adhésion forte à nos valeurs, nos actions et nos idées. En ces temps difficiles, l’adhésion à la Fédé74 n’est plus un acte anodin. C’est un devoir car il en va de la vie, ou pire de la mort du commerce !
Par ailleurs, la Fédé74 travaille à la mise en place des outils qui bénéficieront à l’ensemble des commerçants du département. De tels projets coûtent cher et votre soutien est primordial pour les mener à bien.
Adhérer à la Fédé74 c’est enfin montrer la force d’une profession capable de se mobiliser pour défendre ses intérêts.
N’hésitez pas à nous faire part de vos préoccupations, de vos idées.
Le Lobbying, c’est maintenant !
Éddi Étienne
Président de la Fédé74
Solutions préconisées par la Fédé74 :
► Moratoire des implantations commerciales
La Fédé74 a, à de nombreuses reprises, attiré l’attention des élus et des autorités sur l’urgence de geler la création de zones commerciales. Notre territoire (comme le reste de la France) est déjà asphyxié par le nombre de centre commerciaux. Le pouvoir d’achat des Français restant limité, l’offre déjà en place est largement suffisante.
Rien, mis à part l’avidité de certains promoteurs, n’impose de nouvelles constructions.
250 000 m2 ont été autorisés et construits en Haute-Savoie en 7 ans. Du coup, en Haute-Savoie, le taux de m2 commerciaux supérieur à la moyenne régionale. 1 136,7m2 pour 1 000 habitants, contre 951,9m2 pour 1 000 habitants sur l’ensemble des huit départements composant la région Rhône-Alpes. Ce qui ne représente pas moins d’un dépassement de 20% de la moyenne régionale !
– Problème de la vacance commerciale
De plus en plus de cellules commerciales sont inoccupées et le restent de plus en plus longtemps.
9,5% au plan national, mais avec des pointes à 12% .
► Place des représentants du commerce dans les institutions gérants l’implantation commerciale
Depuis plusieurs années, les instances de régulation de l’implantation commerciale ne comptent plus de représentants du commerce dans leur composition.
Ces représentants servaient de rempart face à la déferlante de la grande distribution. Désormais, ces instances se comportent comme des machines à enregistrer ( par exemple en 2016, la CNAC a autoriser 80% des m² qui lui ont été soumis !).
– CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial)
Absence des représentants du commerce (représentant des consommateur et élus du territoire)
De plus, sous l’influence du droit européen l’économique a disparu des critères pris en compte pour la prise de décision.
– CNAC (Commission nationale d’aménagement commercial)
Composition de haut-fonctionnaires et politiques
C’est pour toutes ces raisons que la Fédé74 milite en faveur d’un remaniement de ces instituions tant dans leur composition que dans leur fonctionnement.
► FISAC
Les Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) ont permis à de nombreux projets et aménagements de voir le jour. La baisse des crédits alloués au FISAC avec en parallèle augmentation des critères d’obtention ont rendu quasiment impossible l’obtention de nouveaux de FISAC en Haute-Savoie.
(Pour mémoire, de 1992 à 2014, 13,5 millions d’euros versé en Haute-Savoie pour des projets collectifs ou individuels)
La Fédé74 souhaite un assouplissement des conditions d’attribution de ces fonds.
► Mesures en faveur de l’emploi :
Trop de petits commerçants qui « pourraient » embaucher ne le font pas. Par manque de visibilité à long termes mais également par souci des complications liées à un éventuel licenciement. La Fédé74 propose que l’on mette en place un système de chèque emploi commerce calquer sur les chèques emplois-services. Ce dispositif aurait un double effet positif : créer de l’emploi et dégager du temps libre pour les « petits » commerçants.
Grace à une employabilité simplifiée, les commerces de petites tailles pourraient ouvrir plus longtemps et ainsi mieux faire face à l’offensive de la grande distribution en matière d’ouverture notamment le dimanche.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other