études et documentations

> Chiffres du commerce / Économie

En cours de réalisation.

Immobilier commercial : selon Procos, les chiffres 2014 indiquent une (légère) décrue.

La fédération Procos  (fédération des enseignes spécialisées) édite régulièrement des études et des communiqués de presse. La Fédé74 s’est procuré l’étude 2014 sur les constructions commerciales. Même si les chiffres sont à la baisse, la pression reste énorme (pour ne pas dire insoutenable).

D’après ce rapport*, en France, en 2014, ce sont 5,1 millions de mètres carrés de surface de plancher commercial ont été autorisés par les permis de construire (- 20% par rapport à 2013).
Ces chiffres concernent l’ensemble du commerce national (sans distinction de taille du projet ou du demandeur).
4 millions mètres carrés surface de plancher commercial ont été engagés (donc construits), soit le niveau le plus faible depuis 2000 (le record ayant été atteint en 2007  avec prés de 6 millions de mètres carrés construits !).

Dans le même temps, les CDAC et la CNAC ont été plus « laxistes ». En effet, elles ont autorisé 77% des mètres carrés qui ont été déposés ! Elles ont accordé un total de 2,1 millions de mètres carrés de surface commerciale sur les 2,6 millions sur lesquelles elles ont eu à se prononcer.

73% des surfaces autorisées concernent des créations et seulement 27% concernent  des transferts ou des extensions !

Sur l’ensemble du territoire national, ce ne sont pas moins de 651 « drive » qui ont été crées ex nihilo en 2014 pour une surface totale de 1,4 millions de mètres carrés.
En incluant les « drive », le total de la surface commerciale autorisée en 2014 s’élève à 3,5 millions de mètres carrés.

Malgré cela, la tendance baissière des projets devrait se poursuivre. En effet, le nombre de projets en attente est en baisse.  Au 1er janvier 2014, le stock de projets à moyen terme des promoteurs s’élevait à 5,9 million de mètre carré de surface commerciale (- 7% en nombre d’opération, -8% en surface).
A noter toute fois, que 89% des surfaces en projet concernent la périphérie des villes avec 5,2 millions de mètres carrés, dont 50% pour les parc d’activité commerciale  (3,1 million mètre carrés) et 30 % pour les centre commerciaux ( 1,8 millions mètres carrés). On constate également que les projets de centre-ville restent marginaux. Avec seulement 113 000 mètre carrés, soit 1,9% du total, le mouvement de réinvestissement des centres-villes par la grande distribution ne semble pas encore à l’ordre du jour. Autrement dit les « retailpark » de périphérie ont encore de beaux jours devant eux !

*Rapport disponible : Dossier de presse : « 2014 : un ralentissement confirmé de la production de surfaces commerciales » – janvier 2015

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other